valise-a-roulettes-vs-sac-a-dos

Valise à roulettes VS sac à dos tour du monde (and the winner is…?)

Tu le sais déjà si cela fait quelques années que tu connais AdiosParis.fr, mais à l’époque j’étais en plein Voyage à Durée Indéterminée (VDI) autour du monde avec Delphine, ma femme et co-fondatrice de ce blog.

Et en rentrant en France nous avons fait une découverte surprenante. Après avoir posé nos valises et après que notre épiderme buriné de globe-trotters ait repris sa pâleur parisienne, après une année à voyager en Asie et en Amérique du Sud, nous avons dû convenir d’un truc tout bête mais fondamental :

Une valise à roulettes,
ça aurait été plus pratique qu’un sac à dos.

Mais non tu ne rêves pas ! Je brise sans pitié le grand tabou du backpacker, quitte à passer pour un vieux con. Je sais, t’es en colère, tu te dis "Mais quel connard, AdiosParis ça a changé, blablabla" mais sois sympa, avant de faire un Ctrl+W laisse moi une chance de m’expliquer.

Tout dérape à cause d’une mauvaise recherche sur Google

Ca y est c’est décidé, tu vas tout quitter pour partir faire un tour du monde ! Tes potes sont inquiets ou carrément jaloux, mais tu es euphorique car tu vas réaliser l’un de tes rêves. Alors tu commences à faire plein de recherches sur Internet pour préparer ton tour du monde : ''Dans quels pays vais-je voyager ?'', ''Quels vaccins me faut-il ?'', ''Que faire si je me fais mordre par un serpent ?'', ''Comment apprendre le japonais en 1 semaine ?''...

(C'est un montage hein, hé, ho)

Et bientôt, de fil en aiguille, d'un blog/forum de voyage à l'autre, tu recherches forcément ''Quel sac à dos pour un tour du monde ?'' et là biiiiiiiim le piège s’active : tu tombes sur un tas d’articles qui t’expliquent tout pour choisir le sac à dos de randonnée idéal en fonction de ce que tu comptes y mettre, de son poids, des matériaux, poches et accessoires qui le composent…

…Mais avec le recul, je me dis que la bonne question devrait être plutôt ''Ai-je vraiment besoin d’un sac à dos de randonnée pour faire un tour du monde ?'' et pour moi, la réponse est "Non".

L’aura mystique du sacro-saint sac à dos

Quand j’ai lancé le débat "Sac à dos ou valise à roulettes ?" avec d’autres amateurs de voyages au long court, j’ai souvent eu ces trois remarques :

  1. ''Avec une valise, t’as juste l’air d’un TOURISTE''
  2. ''Un sac à dos c’est plus PRATIQUE''
  3. ''Tu te vois vraiment faire un TREK/ascension/virée avec une valise ?!!''

Et là je vais rester très poli, en revenant sur ces trois préjugés.

1. Révélation : même avec un sac à dos de rando, tu as l’air d’un(e) touriste...
Et c’est normal : tu ES un(e) touriste

Le débat du "Voyageur ou touriste" est sans fin et stérile, mais j’ai quand même mon avis tranché sur la question. On ne va se prendre pour ce qu’on est pas. T’es pas Vasco de Gama, ni Joshua Slocum ou Hester Stanhope. Quand tu voyages, TU ES UN(E) TOURISTE à moins que tu ne t'impliques sérieusement et activement dans la vie du pays que tu visites. Et là je ne parle pas de visiter un orphelinat cambodgien pour te sentir sauveur(euse) de l’humanité (ces orphelinats sont souvent de grosses arnaques d’ailleurs), je parle de passer des semaines, des mois, des années sur des projets locaux ou à portée internationales. Là, OK on sort du cadre. Pour le reste, je suis, tu es, ils sont des TOURISTES, surtout du point de vue des habitants des pays visités.

Avec cet argument, le choix d’un sac à dos par rapport à une valise à roulettes se réduit à un problème d’égo : on se sentirait plus dans l’esprit du voyage en portant 15kg sur son dos, plutôt qu’en poussant 500g à bout de bras. C'est aussi le regard de l'autre qui change. Mais on s'en fout un peu non ? C'est toi qui voyage pour réaliser tes rêves, alors à quoi bon porter un sac à dos pour faire rêver les autres ?

Certains blogueurs-voyageur font partie du problème en prêchant la sainte parole du sac à dos sans sortir des conventions. A l’heure où j’écris ces lignes, trop rares sont celles ou ceux qui évoquent le choix d’une valise à roulette. Mais il y en a, fort heureusement.

Alors oui, avec une valise à roulettes tenue en laisse, c’est peut-être moins sexy que de porter le dernier Deuter avec housse imperméable intégrée. Mais c’est quand même plus pratique (subtile transition au point qui suit)…

2. Du côté pratique de la valise à roulette VS sac à dos de randonnée en tour du monde

En discutant de ce point avec mes proches, j’ai réalisé pourquoi ils trouvaient qu’un sac de randonnée était plus pratique qu’une valise à roulettes. Souvent, c’était la même image qui revenait. Celle d’un voyageur un peu gauche, coincé comme un idiot avec sa valise dans le sable ou dans la terre.

OK, OK, dans le sable ou dans la terre meuble, une valise à roulettes, c’est merdique. Mais plus souvent, les aventures d’un sac à dos ou d’une valise à roulettes se résument à :

  • sortir d’un hôtel/guest-house/auberge pour entrer dans le coffre d’un taxi/TukTuk/whatever
  • arriver dans une gare ou à un aéroport, et passer en soute,
  • sortir de la soute, pour entrer dans un autre coffre
  • sortir du coffre, et arriver dans un nouvel hébergement

Pendant un tour du monde "classique" (ici je ne parle pas d’un tour du monde à la voile, à pied/vélo/mongolfière, ou à dos de dromadaire/licorne/dauphin), on utilise le sac à dos de rando pour passer d’une ville à l’autre, ou d’un pays à l’autre. C’est donc du matériel de TRANSIT.

Mais quand on gravite autour d’une ville,
le sac à dos de rando reste bien au chaud à l’hôtel…
…Alors autant le remplacer par une valise à roulettes !

Avec le recul, après un voyage d’un an, si c’était à refaire, je prendrais plutôt une valise à roulette que je pourrais pousser négligemment d’un coffre à une soute, d’une soute à un coffre, et d’un coffre à un hébergement... Hé oui, au risque de me répéter, plutôt que je porter 15Kg sur mon dos, je préfère pousser 500g au bout des doigts.

Je dois avouer que les sacs à dos de randonnée ont un gros avantage : leurs poches, accessibles facilement, alors qu’on est obligé d’ouvrir en grand une valise - et montrer son contenu à l’assistance par la même occasion - pour accéder à son contenu. Mais personnellement, je compense en rangeant mes affaires les plus utiles dans un petit sac à dos, que je porte aussi bien avec ma valise que sans elle. Et là on en arrive au troisième point qui fait criser les aficionados del sac à dos.

3. En plein tour du monde, on n’emporte pas son sac de rando partout

Pour répondre la question citée plus haut, non, je ne me vois pas faire un trek ou l’ascension d’une montagne en trimballant ma valise car ça abîmerait mes roulettes, outre le fait ce que serait complètement stupide car pas du tout pratique.

Mais est-ce que toi, qui fait un tour du monde "classique" (donc ni en moto, ni en long board, ni tracté par des otaries) tu emportes ton gros sac à dos de randonnée pour faire un trek ou une ascension ?

Le plus souvent, si tu en as la possibilité, tu vas plutôt t’alléger et n’emporter que le strict nécessaire dans un sac à dos plus petit.

Et en voyageant avec une valise à roulettes ?
…c’est pareil.

Il suffira d’emporter un sac à dos à faible volume (une contenance de 15L devrait suffire) en complément. Il te sera utile tous les jours, même en dehors d’un trek et/ou d’une ascension, pour y stocker les objets de valeur, avec dans l’ordre :

  • tes traitements éventuels,
  • ton passeport,
  • du cash money
  • ta/tes carte(s) de paiement
  • téléphone portable
  • du matériel EDC (Every Day Cary) : petite trousse de secours, lampe torche, pince multifonctions...

Pour conclure

Cela faisait un moment que cet article était dans ma check-list. Je l'ai même écris deux fois, à un an d'intervalle. Voila, c’est fait en ligne. Maintenant libre à toi t’exprimer toute ta haine dans un commentaire pour dire NON! aux valises à roulettes, ou bien d’apporter des remarques plus constructives ;)

A+
Arnaud


Tout le monde à son mot à dire... Et toi ? Oui ? Alors laisse un commentaire !

Ton adresse email ne sera pas affichée.

Blog de voyage AdiosParis.fr, 2011-2017, tous droits réservés