permis-cotier-1

Permis côtier : mauvaises prévisions et… révisions.

Le mois dernier, je rentrais d'Aix Les Bains vers Annecy, après avoir passé l'épreuve théorique - le "code" - du permis côtier. Et je me voyais déjà aux commandes d'un hors bord à la silhouette aérienne, brisant les vagues avec son étrave éfilée, m'éloignant vers l'horizon face au soleil couchant, sur le rythme un son épique... Zoom arrière... Fondu au noir... Envoyez le générique...

...Sauf que non.
Car le code, je l'ai foirééééé.

permis-cotier-1

J'ai pourtant révisé des semaines durant comme un acharné et... Bon ok. Pour être tout à fait honnête je n'ai que brièvement parcouru mon livre d'apprentissage du permis côtier. Ma séance pratique sur le lac d'Annecy s'était si bien déroulée que j'y suis allé au culot, sans potasser. Et mal m'en a pris.

Alors avant de prendre ma revenche (38€ de timbres FISTaux fiscaux sont nécessaires pour repasser le code) je vais potasser à l'aide d'une méthode d'apprentissage et de révision qui a fait ses preuves avec moi, et qui m'a permis par exemple d'acquérir de bonnes bases de Japonais et de... Morse (pas l'animal hein !).

La répétition espacée, mon sésame pour apprendre

La méthode de la "répétition espacée" consiste, en résumé, à se faire interroger encore et encore sur les mêmes sujets, mais de manière de plus en plus espécée au fur et à mesure que l'on répond correctement. Donc plus on se trompe, plus la question revient souvent. Et inversement. Cette méthode peut s'appliquer de bien des manières (un cahier et un crayon peuvent suffire).

Personnellement, j'utilise mon smartphone
équipé d'une application SRS. "heu... une quoi ?"

Une application SRS (pour Spaced Repetition Program, ou Programme de répétition espacée), c'est un programme qui va afficher des "cartes mémoires" (nos amis anglo-saxons appellent ça poëtiquement des... Flash Cards). On trouve de tels programmes sur de nombreux supports : logiciel pour PC/Mac/Linux, application pour Smartphone, même des sites Web...

Je vais donc créer une série de cartes mémoires - décidément je préfère le terme "Flash Cards", ça a plus de gueule - spécialement pour obtenir le permis côtier. La bonne nouvelle, c'est que je connais mes lacunes :

  • la signalisation lumineuse des bateaux de nuit : savoir distinguer des bateaux en pleine nuit, à l'aide de leurs feux de signalisation.
  • la VHF
  • les signaux phoniques (dans le brouillard, dans un chenal)

C'est déjà pas mal... Heureusement, la navigation et l'orientation sont acquises depuis mon premier stage de voile aux Glénans l'année dernière. Je vais donc me créer des lots de Flash Cards sur ces sujets, et m'interroger avec la méthode de répétition espacée. Ca va se passer en trois étapes (la dernière est la plus importante) :

  • Créer mes Flash Cards : je vais simplement faire des captures d'écrans de cas concrets et les annoter sur mon pc portable
  • Charger ces Flash Cards sur mon smartphone et réviser avec mon SRS préféré : Anki. Je t'invite à rechercher "Anki" pour en savoir plus sur ce formisable projet Open source.
  • et peut-être... réviser cette fois ? :)

Voila tout pour aujourd'hui, j'espère te donner d'excellentes nouvelles prochainement au sujet de mon permis :) J'en profiterai pour partager mes Flash Cards SRS pour passer le permis côtier.

Cheers
Arnaud


Tout le monde à son mot à dire... Et toi ? Oui ? Alors laisse un commentaire !

Ton adresse email ne sera pas affichée.

Blog de voyage AdiosParis.fr, 2011-2017, tous droits réservés