a-propos

Stage de voile aux Glénans, un niveau 2 au rythme du vent

Je suis rentré le mois dernier d'un stage de voile niveau 2 à l'école des Glénans de Concarneau. Deux semaines intenses à naviguer le long des côtes bretonnes, en passant par Belle Île en mer, l'île de Groix, et forcément, par l'archipel des Glénans... Niveau 2 validé, sans avoir eu à passer la formation de niveau 1 ! Ci-dessous j'explique comment, et à la fin de l'article je t'ai ajouté quelques photos de la formation pour te faire saliver... Borde la grand voile moussaillon, on a rendez-vous derrière l'horizon !

Stage de voile niveau 2 aux Glénans de Concarneau

Je suis parti apprendre la voile à l'école des Glénans pour acquérir le niveau d'un équipier de pont. Pour moi le diplôme était qu'accessoire, car seul le niveau technique m'importait. Néanmoins avec le niveau 2 en poche je vais pouvoir louer un voilier pour faire des virées entre potes, en France et à l'étranger. C'est un pas de plus vers mon rêve de gosse de faire une transatlantique, mais il me reste encore des miles à parcourir avant de tenter l'aventure. Et comme il y a un début à tout, avec des potes de mon club d'apnée on irait bien se faire une croisière en voilier l'année prochaine, pour aller explorer les épaves de bateaux et chasser... Bref. Nous n'y sommes pas encore. Retournons aux Glénans.

Notre chef de bord a respecté à la lettre le programme du niveau 2, et j'ai observé une courbe d'apprentissage impressionnante à bord de Guiriden, notre voilier Sun Odissey 30i, un quillard de 9,7m de long. Après deux semaines de navigation, je pouvais manoeuvrer Guiriden seul - c'était d'ailleurs l'un des nombreux exercices - pour empanner, virer de bord, récupérer un homme à la mer sans moteur, amarrer sur un coffre...

J'ai également appris à :

  • préparer une navigation aux outils, sans matériel électronique,
  • faire des relèvement à 2 ou trois points, utiliser une règle de Cras, calculer les marées,
  • manoeuvrer dans un port,
  • monter en haut du mat,
  • cuisiner à bord ! Ca demande une organisation particulière, mais j'ai régalé l'équipage de mon curry de poulet coco,
  • préparer et hisser un spi : il fait 3 fois la surface de la grand voile, se place au dessus de l'étrave, et on l'utilise par vents portants. Le spi est impitoyable car s'il est mal préparé, il faut recommencer à zéro. Une équipière de Guiriden en a d'ailleurs fait la triste expérience... quatre fois d'affilé!

Finalement ce n'est pas si compliqué de diriger un voilier.
Mais ça prend du temps.

Du temps pour apprendre les notions théoriques indispensables : comprendre la dynamique du voilier, les forces exercées, le vent, les marées, et apprendre les allures, la position idéale des voiles, le nom de chaque équipement et accessoire, les noeuds... Et ensuite, du temps pour mettre en pratique ces connaissances, s'entraîner et se perfectionner.

J'allais en Bretagne pour en chier, essuyer des journées de gros temps...
...mais finalement il a fait beau.

Je ne suis pas masochiste, mais j'espérais que mon niveau 2 de voile se déroulerait dans les pires conditions météorologiques. Pluie, vents forts avec rafales puissances, tempête de sable (ok j'exagère)... Parce que quand tu sais gérer un voilier par mauvais temps, tu peut le gérer par tout temps. Mais non, il a fait beau pendant deux semaines. J'ai même bronzé ! En Bretagne, il pleut sur les cons, mais il peut aussi faire beau.

Quelques conseils, avant partir aux Glénans pour apprendre la voile

Avant de débuter la formation niveau 2, si tu n'as pas passé ton niveau 1 de voile aux Glénans je te conseille de sérieusement potasser la dernière édition du Cours des Glénans (la Bible du croisiéristes, que l'on trouve également à bord de chaque voilier de l'école des Glénans). J'y ai acquis toutes les connaissances théoriques de la formation niveau 1 (conduite, manoeuvre, sécurité, technique, gestion du bord) pour ne pas être largué en arrivant, et me concentrer sur la pratique. J'y ai également trouvé d'excellents conseils pour préparer mon sac de marin.

Sache que le prix des formations varie en fonction des saisons. Aux beaux jours, les prix montent et en hiver ils redescendent.

Si tu as un emploi du temps allégé, tu peux également t'y prendre à la dernière minute pour t'inscrire à une formation. Cela permet de demander un rabais, mais c'est risqué car tu risques de n'avoir aucune place disponible.

Autre chose. Note que le port de Paimpol (où se trouve l'un des centres des Glénans)  est ceinturé par une écluse, ce qui oblige parfois à manoeuvrer ton voilier en pleine nuit pour le sortir du port.

Intéressé par la voile ? Alors vas faire un tour sur le site web des Glénans!

La suite ?

J'ai prévu de m'entraîner l'année prochaine, en faisant plusieurs séances à bord d'un dériveur car le dériveur est reconnu pour qu'on y ressente instantanément le moindre changement de réglage de voile, de cap ou d'emplacement à bord. Cela me permettra de progresser rapidement. Et comme je l'écrivais plus haut, avec des potes de mon club d'apnée on est tentés d'organiser une croisière d'une semaine à vue des côtes. D'ici là je voudrais passer mon permis côtier ainsi que le Certificat Restreint de Radiotéléphoniste (CRR) nécessaires pour louer un voilier à l'étranger. Si je révise préalablement les pré-requis théoriques, j'espère passer ces deux examens en l'espace de deux semaines. A suivre...

Quelques photos de la formation

Pavillon des Glénans, et pavillon français

Coucher de soleil à Port La Foret

Coucher de soleil à Port La Foret

Manoeuvre d'urgence au port au beau milieu de la nuit

Manoeuvre d'urgence au port au beau milieu de la nuit

Lever de soleil dans l'archipel des Glenan

Lever de soleil dans l'archipel des Glenan

Lever de soleil dans l'archipel des Glenan

Lever de soleil dans l'archipel des Glenan

stage-voile-niveau-2-glenans-07

Le port de Concarneau, vu du hait du mat de notre voilier Guiriden

Le port de Concarneau, vu du haut du mat de notre voilier Guiriden

stage-voile-niveau-2-glenans-09

stage-voile-niveau-2-glenans-10

Le spi de Guiriden poussé par un vent arrière

Le spi de Guiriden poussé par un vent arrière


Tout le monde à son mot à dire... Et toi ? Oui ? Alors laisse un commentaire !

Ton adresse email ne sera pas affichée.

Blog de voyage AdiosParis.fr, 2011-2017, tous droits réservés