kayak-ranger-materiel

Kayak et rangement : entre minimalisme et Tetris

J'ai déjà détaillé l'inventaire "kayak-VTT-rando" de mon trip en kayak aux Lofoten. Mais avant de te mettre à l'eau à bord d'un kayak, il faut réussir à y caser tout ton matériel. Et si tu débutes - comme c'était mon cas aux Lofoten - tu peux vite faire de grosses erreurs d'aménagement qui te feront perdre du temps et de l'énergie à chaque étape de ton périple. Dans cet article je détaille tout ce que j'ai retenu du rangement d'un kayak avec toutes ses particularités. Je ne suis pas un expert, les puristes auront certainement des commentaires. N'hésite pas, à la fin de cet article, à partager tes conseils et tes retours d'expériences.

kayak-ranger-materiel-01

Voyager en kayak, c'est voyager léger. Très léger.

Lorsqu'on rentre d'un voyage on regrette parfois d'avoir emporté des affaires complètement inutiles, comme un énième short de bain ou une seconde paire de baskets. Quand on prépare une expédition - et c'est d'autant plus vrai pour une expédition en kayak - il faut savoir écarter le superflu et s'en tenir à l'essentiel pour se déplacer, manger et dormir : tout doit rentrer dans un kayak aux espaces de stockage aussi différents que contraignants.

Les zones de stockage d'un kayak, pour les vivres et le matériel

Le filet de pont

Mon filet de pont contenait :

  • un thermos d'1L: rempli de thé ou de café, et relié au filet par une dragonne en paracorde,
  • une pagaie de secours. Nous en avions une en supplément par kayak. Finalement, une demi-pagaie aurait suffit.
  • un couteau de pont, de la marque Omer, que j'utilise pour la chasse sous-marine. On l'extrait de son fourreau d'une seule main, pratique en cas d'urgence (pour trancher un bout ou un obstacle), quand l'autre main est affairée ailleurs. Je l'ai attaché à la pagaie de secours, tout près de l'habitacle (cf. en bas de la photo ci-dessous)
  • une Go Pro dans un sachet souple, en tissu protecteur pour les paires de lunettes (pour éviter les rayures). La Go Pro est munie d'une dragonne et d'un flotteur qui fait également office de poignée.

kayak-ranger-materiel-02

Les compartiment étanches

Il y a deux compartiments étanches : un premier à l'avant du kayak, et un second à l'arrière. Ces "trappes" étanches ont un volume limité qui varie selon les modèles de kayaks. Leur forme triangulaire est à prendre en compte pour ranger correctement chaque bagage en fonction de sa fréquence d'utilisation et de son volume (nous y reviendrons). Attention également au diamètre des capots de trappes qui déterminent les dimensions maximales des bagages !

L'habitacle

C'est là que se trouvent le siège, les cales-pieds et, dans notre cas, les pédales guidant le gouvernail. Cet emplacement est exigu et peut prendre l'eau. On n'y a donc mis :

  • une carte de l'archipel des Lofoten au 1:300000, plastifiée à la main avec du gros scotch transparent (elle a très bien tenu, malgré l'humidité). Idéale pour faire des points "topo" au calme, même à quelques kilomètres des côtes.
  • une pompe à écoper pour deux kayakistes (fournie gratuitement par le loueur de kayaks).
  • Nicolas avait calé un masque de plongée derrière son siège, à portée de main en cas de mise à l'eau imprévue. Un après-midi une grosse nageoire dorsale a émergé à quelques mètres de nous, alors que nous longions d'une falaise. J'avoue qu'avec un masque de plongée à portée de main, j'aurai été plus rassuré...

Conseil : ne charge pas trop ton habitable, car en cas de dessalage tu dois pouvoir t'en extraire sans difficulté et sans que ton matériel ne fasse obstacle.

kayak-ranger-materiel-03

Les poches des combinaisons

Nous avons loué des combinaisons intégrales (marque Helly Hansen) en même temps que les kayaks. Celle de Nicolas avait une poche à fermeture éclair sur l'extérieur du bras droit. Pratique pour garder un encas à portée de main. Donc si tu as le choix, choisis une combinaison munie d'une ou plusieurs poches.

Surtout pas de sac à dos !

En kayak tu passes tes journées assis, le dos calé par le dossier de ton siège. Du coup nous ne nous sommes pas encombrés de sac à dos. A la place, nous avions chacun deux sacs étanches étanches de 20Là bandoulière pour stocker nos affaires (on va justement en parler ci-dessous).

kayak-ranger-materiel-04

Les sacoches étanches

  • une sacoche chacun pour nos vêtements/matériel personnels
  • une 1ère sacoche mutualisée contenant tout le nécessaire pour dormir : tente, tapis de sol, duvets, "sacs à viande", éponge pour nettoyer l'intérieur de la tente, paire de chaussette, masque d'avion (oui, comme dans les avions, car en Norvège il peut faire jour la nuit)
  • une 2ème sacoche mutualisée contenant nos snacks et le nécessaire pour manger : cubes de démarrage de feu, casserole, écailleur, couverts, gamelles, jus de citron, épices fruits secs, thé, sucre...

Pour les différencier, on a simplement collé des bandes de gros scotch marron sur chaque sacoche, et écrit au marqueur indélébile "BOUFFE", "DODO" et nos prénoms sur les deux autres.

  • les sacoches étanches entre facilement dans les trappes du kayak car elles sont souples lorsqu'elles ne sont pas remplies à ras-bord,
  • le système de fermeture est fiable et ne prend pas l'eau. Il permet même de régler le volume des sacoches (en enroulant plus ou moins l'extrémité avant de les fermer)
  • ça fait donc 40L max. de stockage par personne, ce qui est amplement suffisant.

Pour décider du volume de nos sacoches (20L) je me suis basé le volume de nos sacs à dos de randonnée et sur le diamètre des trappes des kayaks de location (depuis Paris j'ai contacté le loueur de kayak à Svolvaer qui m'a indiqué la marque et le modèle de ses kayaks).

Pour insérer/extraire les sacoches étanches des trappes d'un kayak, il faut parfois forcer un peu.

Conseil : ne remplis pas tes sacoches à raz-bord, sinon tu risques de ne pas pouvoir les insérer/extraire de ton kayak.

Dernière astuce : trouve une base pour stocker ton matériel inutilisé

Quand tu pratiques différentes activités lors d'un même voyage (kayak, VTT, randonnée...) trouve une solution pour te débarrasser du matériel temporairement inutilisé. En rando, pas besoin d'emporter ton masque de plongée ni ta pompe à vélo. Dans un kayak ton sac de rando prendrait l'eau et t'encombrerait. Bref. T'as saisi l'idée.

Mon conseil : trouve-toi un lieu de transit pour stocker le matériel inutilisé. Un endroit fermé à clé. Une consigne d'hôtel par exemple, ou l'agence où tu loueras ton matériel. En Norvège, notre hôte AirBnB nous avait laissé un coin de son garage pour stocker notre malle de rangement.

kayak-ranger-materiel-05


Tout le monde à son mot à dire... Et toi ? Oui ? Alors laisse un commentaire !

Ton adresse email ne sera pas affichée.

Blog de voyage AdiosParis.fr, 2011-2017, tous droits réservés