2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview

Apnée dans les Cénotes mexicaines

Que fait un apnéiste en vacances ? "De l’origami ! Un stage de sabre laser !" Oui peut-être. Mais aussi et surtout… de l’apnée. L'année dernière j’ai rencontré Xavier, un apnéiste de mon club, qui un jour en a eu marre de compter les carreaux au fonds de la piscine et a profité d’un séjour au Mexique pour explorer plusieurs spots d'apnée, dont des cénotes. Mais il vous racontera ça mieux que moi.

2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_01

Interview d’un apnéiste
chez les Mayas

[AP] Salut Xavier, comment t’es venue l’idée de traverser tout un océan pour aller visiter des puis ? Et c’est quoi des cénotes exactement ?

J'étais dans une année un peu charnière et j'ai pu provoquer les événements pour faire une bonne coupure de 4 semaines et quitter Paris pour partir dans un voyage seul autour de ma récente passion, l'apnée. J'avais envie d'aller dans cette région des caraïbes et en sollicitant ses conseils, un ancien prof d'apnée m'avait dit de faire les cénotes un jour dans ma vie, que lui rêvait de faire ce voyage. Je suis allé tout de go sur internet taper cénotes, les premières photos m'ont achevé sur le coup. J'irai au Mexique.

Les cénotes, ce sont des constructions géologiques du Yucatan, région qui s'est quand même ramassé sur la tronche un astéroïde qui arrivait à 72 000 km/h donc en gros, si vous étiez un tricératops vivant au Canada, vous aviez encore 2 minutes à vivre avant d'être réduit à l'état de vapeur. Donc les lieux sont un peu fragiles et des cours d'eau circulent en sous-sol. On trouve des puits de vide dans la roche qui débouchent sur des eaux souterraines.

[AP] Les mayas considéraient les cénotes comme un moyen de communication avec les dieux… Pendant tes explorations sous-marines en apnée, as-tu entendu quelque chose ?

C'est surtout l'apnée profonde et la méditation qui m'ont aidé à entendre des choses pendant ces vacances. Une belle et riche introspection pour faire le ménage dans la tête. Le côté mystique des cénotes est bien présent, surtout dans le cénote de Chichen Itza (où je ne me suis pas immergé bien entendu) et dans les ténèbres vertes d'Angelita, mais bon, je n'ai rien entendu là, j'étais juste impressionné par la beauté et l'originalité des lieux.

2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_12

[AP] Quel fut ton itinéraire et quels spots d’apnée/snorkeling as-tu visité ?

J'ai atterri à Cancun mais je ne voulais pas rester  là-bas, je suis aller rejoindre mon coach d'apnée Julien à Playa del Carmen, une ville assez bruyante, avec des night clubs et des gringos mais un point de départ idéal pour les cénotes et les excursions en mer. J'ai fait donc 2 excursions cénotes (The Pit et Angelita). Une excursion pour nager avec les requins baleines au large d'Isla Mujeres. Et une excursion en mer à Puerto Morello pour visiter une impressionnante épave militaire et admirer des raies majestueusement grandes.

[AP] Comment s’est déroulé ton voyage ? Tu pratiquais l’apnée tous les jours ?

J'alternais dans ma semaine type en faisant 3 jours d'apnées puis 4 jours de tourisme. J'ai visité le village typique de Merida un weekenden m'arrêtant à Chichen Itza sur la route. Le samedi soir, on y découvre la vraie vie nocturne mexicaine. Les mexicains (et les mexicaines) sont très très chaleureux. Un autre long week-end, je suis allé sur la Isla Holbox, magnifiquement sauvage et authentique.

Ensuite, après 2 semaines au Mexique, je suis parti pour la Colombie, 2 semaines également, sur une petite île appelée San Andres. J'y ai rejoint un autre coach d'apnée que j'avais identifié et contacté à l'avance également. J'ai passé 3 nuits à l'auberge de jeunesse pour ensuite me trouver une tente chez l'habitant pendant le reste de mon séjour. En Colombie le programme était plus technique, plus axé sur la profondeur avec un type qui descend à 112m quand même. On allait toujours au même endroit. Il y avait des conditions idéales pour la profondeur. J'ai pu améliorer mes performances et ma technique pour commencer à ressentir des sensations qui commencent à ressembler à quelques choses. C'était vraiment magique.

Pendant mes temps libres, je suis allé sur l'île de Providencia. Probablement ma destination préférée de tous les voyages de ma vie. Rien que ça. Fabuleux, ambiance superbement naturelle, des gens beaucoup trop gentils, accueillants, des poissons grillés dans des paillotes improvisées. Des feux de plage avec des voyageurs du monde. Une superbe étape. De retour à San Andres, j'ai appris à chasser en apnée, je n'ai rien attrapé mais mon coach s'est fait bousculer à l'épaule par un requin taquin au moment même où il s'apprêtait à tirer un poisson. "Hé dis-donc ! T'es chez moi, c'est mon poisson." semblait vouloir dire le requin avec juste ce qu'il fallait d'autorité.

2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_03

[AP] Côté matériel d’apnée, comment t’es-tu organisé ?

J'ai demandé à mes coachs quelle combinaison emmener. Ils m'ont dit une combi 5mm pour les cénotes et que pour la mer, ma combi de 1,5mm allait faire l'affaire. Ils allaient aussi me fournir les plombs. Heureusement. J'ai donc dû partir pour un mois avec un sac à dos rempli à 60% de matériel d'apnée et le reste pour le strict minimum.

[AP] L’apnée, ça t’es venu comment ? Ça t’apporte quoi ?

Au début, c'était pour chasser des poissons en Corse et faire des barbecues sympas le soir. Je vais régulièrement en Corse. Mais maintenant que j'ai vu de si beaux poissons, dans de si beaux environnement, j'ai moins envie de les shooter et de m'imposer. J'ai plus envie de m'effacer dans l'immensité de l'eau. De retrouver cette sensation de se sentir tout petit tout en ayant la sensation de faire partie d'un grand tout...

Un freefall, c'est un peu une route vers l'introspection. Arriver à faire le vide dans sa tête, à ne penser qu'à l'instant présent et aux sensations de son corps. À se sentir à l'aise, serein et heureux malgré les obstacles, alors qu'on s'enfonce, qu'il fait de plus en plus noir, de plus en plus froid et que nos organes se contractent irrémédiablement sous la pression.

Je voulais partir seul un mois pour y voir un peu plus clair dans ma vie et l'apnée aura été un accélérateur de clarté. Il suffit de partir à 35m tout seul dans le noir pour se rappeler de ce qui semblait impossible, de ce que notre corps et notre esprit sont capables de faire pour nous emmener là où on a envie d'être. Et du bonheur que cela procure d'être là où on rêvait d'être.

[AP] Merci Xavier ! Et a bientôt sous l'eau !

Infos pratiques : pratiquer l'apnée dans les cénotes au Mexique

Contact pour l'apnée au Mexique (cénotes) :

Julien BORDE
"Pranamaya Freedive and Yoga Education"
Scuba Diving Instructor & Cenote guide
Free Diving Instructor

Contact pour l'apnée en Colombie :

Walid BOUDHIAF

Et pour finir en beauté, quelques photos des apnées de Xavier

2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_02 2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_04 2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_05 2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_06 2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_07 2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_08 2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_09 2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_10 2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_11 2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_13 2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_14 2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_15 2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_16 2016.01.07_apnee-cenote-mexique-interview_17


  1. 14 février 2016 @ 18 h 03 min AndreL

    wow les photos, ca donne envie !!!

    Reply

Tout le monde à son mot à dire... Et toi ? Oui ? Alors laisse un commentaire !

Ton adresse email ne sera pas affichée.

Blog de voyage AdiosParis.fr, 2011-2017, tous droits réservés