2013.06.10_desert-atacama

Le désert d’Atacama : des paysages à vous couper le souffle

Des lagons riches en couleur, des flamants roses, des lamas, des geysers… Entre 4000 et 5000 m d’altitude, la beauté des paysages nous a d’autant plus coupés le souffle ! Pendant 3 jours nous en avons pris plein les yeux.

Lagon dans le désert d'Atacama

Pour nous rendre en Bolivie, nous avons décidé de faire un trip de 3 jours en 4×4 à travers le désert, les lagons et les montagnes. Nous l’avons réservé à la dernière minute (c’est risqué, mais ça offre une plus grande marge de négociation pour obtenir un bon prix car vous comblez les dernières places restantes) dans la ville de San Pedro de Atacama au Chili.

Du désert d’Atacama au Salar d’Uyuni

Arrivés à la frontière Chili/Bolivie, Victor, notre guide chauffeur bolivien, nous attend au volant de son 4×4. Avant de charger les sacs sur le toit du véhicule, nous faisons la queue une bonne demi heure pour obtenir le visa bolivien dans une guitoune aux « portes » du désert d’Atacama. Nous rencontrons nos coéquipiers avec qui nous partagerons ces trois journées d’escapade. En somme, nous sommes 7 : un couple d’australien, deux allemands (un étudiant et un voyageur), Victor et nous. Une belle petite équipe avec qui nous avons fait plus d’une partie de Jungle Speed !

Nos journées sont rythmées par de nombreux arrêts pour contempler des geysers et des lagons multicolores – du jamais vu ! – des nuances infinies de bleu, de vert, de jaune et même de rouge décorent les paysages ainsi que nos amis les animaux, lamas et flamants roses. A chaque fois, nous descendons doucement du 4×4 pour faire une petite promenade sans courir : à + de 4 500 m d’altitude, on ne fait pas de marathon et on ne joue pas non plus à « chat » ! Nous passons la première nuit dans une petite maison en terre tenue par la abuela (= grand-mère à chapeau rond…) où il fait -12 degrés, bon d’accord, j’exagère un peu mais vraiment on se les caille grave ! Après un repas copieux, nous ne faisons pas long feu et disparaissons sous nos couvertures. Le lendemain dès 7h, le réveil annonce que nous devons quitter les lieux. Juste le temps de dévorer notre petit déjeuner et nous repartons en 4×4 pour rejoindre la petite ville d’Uyuni où nous passerons notre seconde nuit. Au programme de la journée : lagons colorés, geysers et ancienne gare abandonnée.

























Nous avons aimé faire ce tour en 4×4, c’était une manière différente de voyager. Nous pouvions nous arrêter quand nous le souhaitions. Mais le rythme nous a rapidement lassé : rouler, descendre 5 minutes pour faire 3 pas  et remonter dans la voiture… c’est dommage. Nous aurions préféré que le tour dure plus longtemps  pour que l’on puisse faire des balades dans ces paysages désertiques.

Infos pratiques

  • Réservation du tour dans l’agence Colque Tour à San Pédro de Atacama
  • Prix : 100€/pers (prix négocié) pour 3 jours de traversée dans le désert, incluant le logement et les repas
  • Entrée de la réserve nationale : 20€/pers à payer en monnaie bolivienne ou en Dollars
  • Départ de San Pedro de Atacama au Chili // Arrivée à Uyuni en Bolivie

Bon à savoir pour dépenser moins

  • Renseignez vous sur les langues parlées par le chauffeur du 4×4. Le notre ne parlait pas anglais, mais on a réussi à communiquer en espagnol.
  • A San Pedro de Atacama, tout coûte cher. Surtout les nuitées. Évitez d’arriver de nuit car les hébergements multiplient leurs prix : ils savent que vous êtes en galère, alors ils en profitent…
  • Au lieu d’acheter une ou plusieurs bouteilles d’eau minérale d’1,5L pour ce trip, achetez carrément un bidon d’eau de 5L dans une supérette de San Pedro de Atacama. C’est plus économique.
  • Pensez à bien recharger toutes vos batteries d’appareil photo car il n’y a pas de courant dans tous les refuges.

Et devinez le sujet de notre prochain article ? Suspens…

?? Un petit indice ??


N’hésite pas à laisser un commentaire !

Ton adresse email ne sera pas affichée.

Blog de voyage AdiosParis.fr, 2011-2017, tous droits réservés