2012.03.05_sapa

De Hanoi aux montagnes de Sapa

Après avoir passé quelques jours à Hanoi, nous décidons de prendre le train direction Lao Cai au nord du Vietnam près de la frontière chinoise, pour rejoindre la ville de Sapa, située dans les montagnes.

La veille, la Guest House (GH), où nous séjournions proposait des billets de train pour Lao Cai à 14$/personne. Cela nous semblait un peu cher, nous décidons donc de nous rendre à la gare pour acheter directement les billets : 5,5$ par personne !

Sur les rails jusqu’à Lao Cai

6h10, départ du train pour Lao Cai. Nous avons testé le voyage en Hard seat – la classe la moins chère où l’on voyage sur des sièges en bois très droits – autant vous dire qu’une journée sur ces sièges, ça fait très mal aux fesses ! Bien qu’inconfortable, le voyage fût sympa. Nous étions les seuls étrangers à bord du wagon et avons attiré l’attention des locaux. Ici, le voyage en train est très convivial : les inconnus discutent, rigolent… On n'a pas été habitués à cela en France !

A peine sortis de la gare après 11h de trajet, une dizaine de rabatteurs nous saute dessus : « Sapa ? Sapa ?« . Le prix normal du trajet en minibus est de 50000 VND. Eux nous le proposent au quadruple du prix ! Les chauffeurs de minibus n’ont pas leur mot à dire, les rabatteurs les empêchent de discuter avec nous.

Ils profitent de la naïveté des touristes pour se faire une superbe commission. Hors de question de leur faire ce plaisir ! Les minibus partent vers Sapa les uns après les autres… et face à notre détermination les rabatteurs se résignent ! Vu le nombre d’étrangers tombés dans le piège cet après-midi, ils ne sont plus à 300000 VND près…

Sapa et ses alentours en photos

Nous sommes resté à Sapa 2 jours et demi. Nous aurions aimé y rester un peu plus longtemps mais malheureusement le temps n’était pas d’accord : le dernier jour le brouillard nous empêchait de voir à plus de 10m…

Nous avons tout de même profité de la seule journée de beau temps : location d’un scooter à la journée pour admirer les merveilleux paysages et les villages dans les environs de Sapa. Tous les villages font payer un droit d’entrée aux touristes comme si nous allions à Disneyland ; mais les péages sont tout à fait contournables, nous avons testé ;) La plus part des habitants sont vêtus de leur tenue traditionnelle pour faire – selon moi – plus authentique et surtout permettre de mieux vendre aux étrangers.

[Juste après le résumé de notre journée vous trouverez une sélection de photos de notre parcours]

  • Village de Cat Cat, soi-disant le plus beau des villages alentours de Sapa. Pas de quoi casser 3 pattes à un canard comme on dit, j’ai même trouvé que c’est le moins authentique de tous. Tout  est fait pour les touristes : chemin balisé, échoppes tout au long de la route pour les souvenirs et se désaltérer, et des chauffeurs de scooters pour aider les moins téméraires à remonter vers Sapa…
  • La cascade Silver waterfall est sèche à notre plus grand désespoir donc pas grand chose à voir ! Moi qui voulait faire un remake de la pub « Tahiitiiiii ?« , c’est raté !
  •  Village de Ta Thin : les paysages pour s’y rendre sont époustouflants. Le village abrite une grotte longue de 100m que l’on peut visiter gratuitement. Un homme attend sagement près d’un poteau électrique, et loue… l’éclairage de la grotte !! Avec un levier il peut contrôler l’alimentation des ampoules dispersée dans la grotte. Il fallait y penser ! En partant (sans payer pour la lumière, par principe) nous croisons un groupe de vietnamiens bien renseignés, armés de lampes de poche !
  • Village de Lao Chai et de Ta Dan : une dame âgée en tenue traditionnelle nous a guidé jusqu’à son village.  Elle nous a même suivi au milieu des rizières, dans un brouillard à couper au couteau !


Tout le monde à son mot à dire... Et toi ? Oui ? Alors laisse un commentaire !

Ton adresse email ne sera pas affichée.

Blog de voyage AdiosParis.fr, 2011-2017, tous droits réservés